Liens d'accessibilité

L’UNESCO suspend l’attribution du Prix Obiang Nguema


Le couple présidentiel américain en compagnie du président équato-guinéen et de son épouse, Constancia Mangue de Obiang, lors d'une réception au Musée métropolitain de New York en septembre 2009

Le couple présidentiel américain en compagnie du président équato-guinéen et de son épouse, Constancia Mangue de Obiang, lors d'une réception au Musée métropolitain de New York en septembre 2009

L’agence onusienne, qui devait remettre le prix ce mois-ci, fait face à une campagne négative des groupes de défense des droits de l’Homme.

L’UNESCO a décidé de suspendre le projet d’attribuer le Prix Obiang Nguema, du nom du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, un des principaux dictateurs du continent africain. L’agence onusienne, qui devait remettre le prix ce mois-ci, fait face à une campagne négative. Des groupes de défense des droits de l’Homme accusent le président Obiang Nguema de diriger son pays d’une main de fer, de détourner des millions de dollars de deniers publics alors que la plupart de ses compatriotes croupit dans la pauvreté.

Les Etats-Unis ont dit que l’UNESCO était en passe de perdre le soutien international et l'ont appelée à suspendre le prix. L’agence onusienne a annoncé qu’elle en diffèrera l’octroi jusqu’à ce que son conseil exécutif examine l’affaire.

Le prix proposé est doté d’une enveloppe de 300 000 dollars. Il vise à récompenser des travaux scientifiques qui se sont traduits par « une amélioration de la qualité de la vie humaine. »

Le président Obiang Nguema dirige la Guinée équatoriale depuis son coup d’Etat de 1979. Son gouvernement a défendu le prix, affirmant qu’il est dénigré parce qu’il est proposé par un pays africain.

La Guinée équatoriale est le troisième producteur africain de pétrole brut, derrière l’Angola et le Nigeria, mais les observateurs internationaux disent que la corruption y est monnaie courante, les soins de santé y sont dérisoires et les droits humains bafoués. L’espérance de vie des Equato-guinéens est de 42,8 ans et figure parmi les plus faibles d’Afrique.

XS
SM
MD
LG