Liens d'accessibilité

Une université nord-coréenne confirme l'arrestation d'un Américain

  • VOA Afrique

Une université à Pyongyang, en Corée du nord, le 21 mai 2014.

Une université nord-coréenne a confirmé l'arrestation d'un ressortissant américain qui y enseignait, portant à trois le nombre d'Américains détenus dans ce pays à un moment de fortes tensions bilatérales.

Kim Sang-Duk, également appelé Tony Kim, a été arrêté samedi dans l'aéroport de la capitale alors qu'il s'apprêtait à partir après avoir enseigné pendant plusieurs semaines à l'Université des sciences et de la technologie de Pyongyang (USTP), a dit l'établissement.

L'USTP, fondée par des évangélistes chrétiens étrangers, a ouvert ses portes en 2010 et compte un certain nombre d'enseignants américains. Les élèves sont généralement les enfants de l'élite.

Les raisons de cette arrestation ne sont pas connues mais elle "n'a rien à voir avec le travail de l'USTP", a ajouté l'université dans un communiqué parvenu à l'AFP lundi. "Nous ne pouvons commenter sur ce que M. Kim est supposé avoir fait et qui n'est pas en rapport avec son travail d'enseignant ou sur le campus de l'USTP".

L'ambassade de Suède à Pyongyang, qui s'occupe des questions concernant les ressortissants américains en l'absence de relations diplomatiques entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, est "activement impliquée" dans des pourparlers, a déclaré Colin McCulloch, un directeur de l'université, sans autre précision.

L'ambassade de Suède comme le gouvernement sud-coréen se sont refusés à tout commentaire.

M. Kim est un ancien professeur de l'Université des Sciences et de la Technologie de Yanbian en Chine, proche de la frontière avec la Corée du Nord. D'après son site internet, il enseigne la comptabilité.

Le département d'Etat s'est dit au fait des rapports de presse sur cette arrestation mais ne l'a pas confirmée officiellement.

Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, M. Kim est âgé de 55 ans et participait à des programmes d'aide à l'enfance dans des zones rurales de Corée du Nord.

Deux Américains sont actuellement détenus en Corée du Nord dans un contexte de relations glaciales avec les Etats-Unis.

Otto Warmbier, un étudiant de 21 ans, avait été condamné l'année dernière à 15 ans de travaux forcés pour avoir volé du matériel de propagande. Kim Dong-Chul, un pasteur américano-coréen, est en prison pour espionnage.

Alors que plane la menace d'un sixième essai nucléaire de la part du régime nord-coréen, levice-président des Etats-Unis Mike Pence avait promis mercredi à la Corée du Nord une réponse "écrasante" en cas d'attaque.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG