Liens d'accessibilité

Une troisième Américaine accusée de soutien au groupe Etat islamique


La plainte du ministère américain de la Justice contre Keonna Thomas, 3 avril 2015.

La plainte du ministère américain de la Justice contre Keonna Thomas, 3 avril 2015.

Une Américaine de 30 ans habitant Philadelphie a été accusée de vouloir rejoindre l'Etat islamique en Syrie, au lendemain de l'arrestation de deux New-Yorkaises se réclamant du groupe djihadiste.

Keonna Thomas, accusée de tentative de fournir un soutien matériel à l'organisation EI, arrêtée à une date non précisée, risque 15 ans de prison.

Selon les autorités judiciaires, elle avait d'août 2013 à décembre 2014 envoyé de nombreux tweets, certains avec photo, ou retweeté des vidéos soutenant le groupe EI, appelant à contribuer financièrement, ou glorifiant le fait de devenir martyr.

Le 4 février dernier, elle avait déposé une demande de passeport, pour se rendre en Syrie via l'Espagne et la Turquie. Elle avait ensuite annoncé à un contact musulman radical en Jamaïque qu'elle désactivait son compte Twitter "jusqu'à ce que je parte" pour la Syrie. "Je ne veux pas attirer l'attention", avait-elle expliqué.

Elle projetait de partir depuis 2013, selon les autorités. Elle avait déjà écrit en décembre 2013 à un jihadiste basé en Somalie et originaire du Minnesota (nord des Etats-Unis) qu'elle pensait "pouvoir voyager et avoir de l'argent rapidement".

En décembre dernier, elle avait été en contact avec un autre correspondant ayant rejoint le groupe EI, qui lui avait fait part de son bonheur d'être à Raqqa, la ville du centre de la Syrie contrôlée par l'EI. "Tu as besoin d'être ici pour le voir", lui avait-il écrit dans un échange électronique.

Le 17 février, elle lui confiait que mourir avec lui dans une opération suicide serait "extraordinaire", "le rêve pour une fille", selon la plainte.

Parmi les tweets envoyés par la jeune femme, l'un d'eux montrait la photo d'un petit garçon portant un fusil d'assaut AK-47 autour du cou, avec le commentaire "Et si j'étais en Syrie, je ne serais pas content tant que je ne serais pas un soldat de l'Etat islamique".

Keonna Thomas avait acheté un visa électronique pour la Turquie le 23 mars, et, le 26 mars, un billet d'avion de Philadelphie à Barcelone, en Espagne, pour le 29 mars. Elle avait aussi cherché sur internet comment rejoindre en bus Istanbul depuis Barcelone.

Son arrestation a été annoncée au lendemain de celle de deux New-Yorkaises s'identifiant à l'EI, accusées d'avoir voulu construire une bombe pour commettre un attentat aux Etats-Unis.

Noelle Velentzas, 28 ans, et Asia Siddiqui, 31 ans, qui avaient selon l'accusation à maintes reprises exprimé leur soutien au jihad violent, risquent la réclusion à perpétuité pour complot visant à utiliser une arme de destruction massive.

Les services de renseignement américain ont estimé en février que quelque 20.000 étrangers du monde entier, dont plus de 150 Américains, étaient partis en Syrie pour rejoindre le groupe EI.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG