Liens d'accessibilité

Une saison des pluies supérieure à la normale attendue en Afrique subsaharienne


Des préparatifs sont en cours en Afrique de l'Ouest et du Centre pour mitiger l'impact de la saison des pluies

Des préparatifs sont en cours en Afrique de l'Ouest et du Centre pour mitiger l'impact de la saison des pluies

Des experts du Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement (CAAMD) s’attendent à ce que les précipitations dans l'ouest et le centre de l'Afrique soient nettement supérieures à la normale cette année, en augmentation d’environ 30%.

Le chef du Département du climat et de l'environnement du CAAMD, Andrea Kamga, affirme que la saison des pluies devrait commencer comme prévu vers la fin du mois de juin ou le début du mois de juillet, dans la région du Sahel occidental, mais qu’il faut s’attendre à des intempéries accrues cette année.

« L'endroit où nous nous attendons à une augmentation des épisodes de fortes pluies est la zone 1, qui couvre le sud de la Mauritanie, le Sénégal, le nord de la Guinée, depuis Conakry jusqu’au sud du Mali, la plupart du Burkina Faso et la partie ouest du Niger » a déclaré M. Kamga.

L'année dernière, les inondations dans la région ont affecté plus de trois millions de personnes, en majorité au Niger, Nigeria, au Tchad et au Sénégal.

Selon Laurent Dufour, chargé de communication du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Bamako, les gouvernements et les organismes d'aide ne cherchent pas seulement à se préparer pour la saison des pluies, mais aussi à mettre en place des stratégies à long terme pour réduire les risques d'inondation.

« Cette année, beaucoup plus de pays prennent des mesures supplémentaires pour se préparer à la saison des pluies, car ils ont été fortement touchées par les inondations l'année dernière. En particulier, le Nigeria a pris des mesures dès février en publiant des perspectives climatiques. D'autres pays se sont également activés à nettoyer les canaux de drainage et améliorer l'évacuation des eaux » a ajouté M. Dufour.
XS
SM
MD
LG