Liens d'accessibilité

Une petite Américaine bientôt aveugle a pu rencontrer le pape


Le Pape François touche le visage de Lizzy Myers, 5 ans, de Bellville, Ohio, à la fin de l'audience générale sur la place Saint-Pierre au Vatican, le mercredi 6 Avril 2016. (L'Osservatore Romano / pool photo via AP)

Le Pape François touche le visage de Lizzy Myers, 5 ans, de Bellville, Ohio, à la fin de l'audience générale sur la place Saint-Pierre au Vatican, le mercredi 6 Avril 2016. (L'Osservatore Romano / pool photo via AP)

La petite Lizzy, 6 ans et atteinte d'une maladie génétique rare qui va la rendre aveugle, voulait voir le pape François. Le pontife argentin l'a saluée chaleureusement à l'issue de l'audience générale au Vatican.

Accompagnée de ses parents et sa petite soeur, Lizzy, assise dans les premiers rangs sur la place Saint-Pierre, a pu partager avec le pape un bref échange chargé d'émotion. François lui a béni les yeux et caressé le visage, puis lui a donné un chapelet.

Elizabeth Myers, surnommée Lizzy, vit à Belleville dans l'Ohio. Elle souffre du syndrome de Usher de type II, une maladie génétique rare qui associe une surdité neurosensorielle partielle dès la naissance et une perte progressive de la vision pendant l'enfance.

Une compagnie aérienne turque a offert quatre billets à la famille. Son choix s'est porté sur Rome pour rencontrer le pontife argentin, la petite fille ayant été frappée, selon ses proches, par sa sincérité et son côté paternel dans ses échanges avec les petits.

Les parents ont également dressé une liste de chefs d'oeuvres de la nature et de l'homme à montrer à Lizzy, en espérant que ces images resteront gravées dans sa mémoire: les chutes du Niagara, les aurores boréales mais aussi des oeuvres d'art.

A Rome, la fillette a déjà visité plusieurs monuments et reçu un accueil VIP au zoo.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG