Liens d'accessibilité

Une organisation encourage les jeunes Togolais à partir aux États-Unis


Des membres de la Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Des membres de la Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Inciter les jeunes Togolais à postuler aux différents programmes d’échanges américains et réveiller la flamme de l’engagement citoyen sont les objectifs poursuivis par le Global alumni association of Togo (GAAT), en initiant la semaine du GAAT.

Du 14 au 19 novembre, la semaine du GAAT (Global alumni association of Togo) s'est déroulée à Lomé.

Les anciens bénéficiaires des programmes et bourses américains ont voulu mettre en application les notions d’engagement citoyen apprises lors de leur séjour aux états-unis.

Le GAAT a offert une bibliothèque à la brigade pour mineurs de Lomé.

Idrissou Akibou, Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Idrissou Akibou, Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

"On sait tous l'intérêt d'une bibliothèque, avec une bibliothèque on s'éduque", a déclaré Idrissou Akibou, directeur de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion sociale. "Avec une bibliothèque, on arrive à voir ce qui se passe ailleurs".

A l’agenda de cette semaine du GAAT, une formation sur le leadership et l’entrepreneuriat, couplée d’un Youth Tech Camp sur l'entreprenariat.

Mike Pryor, Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

Mike Pryor, Global alumni association of Togo (GAAT), à Lomé, Togo, le 14 novembre 2016. (VOA/Kayi Lawson)

La représentation des États-Unis au Togo a saisi l’occasion pour inciter les jeunes Togolais à soumissionner aux différents programmes et bourses. Selon Mike Pryor, directeur de la section affaires publiques, "c'est une opportunité qui pousse à faire des activités, pour promouvoir l'entreprenariat par exemple".

Cette activité communautaire sur le campus universitaire de Lomé a su transmettre des valeurs citoyennes aux jeunes Togolais et susciter en eux une prise de conscience afin qu’ils puissent saisir toutes les opportunités qui se présenteront à eux à l’avenir.

Kayi Lawson, correspondante à Lomé

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG