Liens d'accessibilité

Une nouvelle centrale électrique au diesel près de Niamey

  • VOA Afrique

Le président Mahamadou Issoufou du Niger présente son pays aux potentiels investisseurs lors d’un forum dénommé Investir au Niger, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, Etats-Unis, 20 septembre 2016. VOA/Jacques Aristide

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou a inauguré dimanche près de Niamey une centrale électrique diesel censée réduire les fréquentes coupures d'électricité dans la capitale.

La nouvelle centrale produira, à partir de gazole, 80 mégawatts dans une première phase puis 100 mégawatts à terme, selon la Société nigérienne d'électricité (Nigelec, publique).

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou inaugue une centrale électrique diesel censée réduire les fréquentes coupures d'électricité à Niamey, Niger, 2 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak IDRISSA )
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou inaugue une centrale électrique diesel censée réduire les fréquentes coupures d'électricité à Niamey, Niger, 2 mars 2017. (VOA/Abdoul-Razak IDRISSA )

"Nous avons là 80 mégawatts qui réduiront les coupures intempestives que connaissent les populations de Niamey et ses environs", s'est réjoui le président Issoufou peu après la cérémonie d'inauguration.

Le Niger, Etat très pauvre, mais riche en uranium - combustible des réacteurs des centrales nucléaires -, importe depuis plusieurs décennies l'essentiel de son électricité du Nigeria voisin.

En cas de perturbations au Nigeria, Niamey, ville de plus d'1 million d'habitants subit des coupures répétées pouvant durer des journées entières.

La centrale, dont les travaux ont débuté en 2014 près de Niamey, a coûté quelque 80 milliards de francs CFA (122 millions d'euros) et a bénéficié du soutien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la Banque islamique de développement (BID), selon la Nigelec.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG