Liens d'accessibilité

Une femme, lauréate de la médaille Fields pour la première fois


Maryam Mirzakhani, première femme à remporter la médaille Fields, l'équivalent du Nobel pour les mathématiques (Stanford University)

Maryam Mirzakhani, première femme à remporter la médaille Fields, l'équivalent du Nobel pour les mathématiques (Stanford University)

La médaille Fields, prestigieuse récompense qui correspond au prix Nobel pour les mathématiciens, a été attribuée, pour la première fois, à une femme.

Il s’agit de l'Iranienne Maryam Mirzakhani, 37 ans, professeur à l'université de Stanford, en Californie. Le prix a été présenté mercredi à l’occasion du Congrès international des mathématiciens (International Congress of Mathematicians), qui se déroulait cette année à Séoul, en Corée du Sud.

D'après le site internet de Stanford, Mme Mirzakhani s’est dite « contente si cela encourage de jeunes scientifiques et mathématiciens femmes ».

« Je suis sûre qu'il y aura de nombreuses autres femmes qui remporteront ce genre de récompense », a-t-elle ajouté.

Les lauréats du prix Fields recoivent chacun une médaille et un prix de 15.000 dollars canadiens.

La récompense avait été créée en 1923 par John Charles Fields, un mathématicien canadien, lors d'une réunion internationale à Toronto. À sa mort, en 1932, il a légué ses biens à la science afin de financer la médaille. Sur celle-ci, on peut lire en Latin: « Les mathématiciens s'étant rassemblés du monde entier ont remis cette récompense en raison de remarquables écrits ».

Née à Téhéran, Mme Mirzakhani a vécu en Iran jusqu'au début de son doctorat à l'université d’Harvard. Elle a été récompensée pour son travail sur la symétrie des surfaces incurvées.

La médaille Fields est décernée tous les quatre ans à un maximum de quatre mathématiciens devant être âgés de moins de 40 ans. Un français, un Américano-canadien et un Autrichien ont également été primés.

XS
SM
MD
LG