Liens d'accessibilité

Au moins huit morts dans un attentat à Mogadiscio


​Le président somalien Hassan Sheikh Mohamoud a condamné cet attentat, qu’il impute aux militants du groupe islamiste Al-Shabab.

En Somalie, un attentat à la voiture piégée a fait au moins huit morts et 10 blessés dans le centre de Mogadiscio, la capitale. Selon des responsables gouvernementaux, l’explosion s’est produite près du Théâtre national.

Selon un correspondant du service somali de la VOA , l’explosion a eu lieu, lors du passage de voitures transportant le chef des services de renseignement somaliens, Khalif Ahmed Ereg, et plusieurs de ses collaborateurs. Le chef de la police, le général Abdullahi Hassan Barise, a dit que l’explosion a plutôt touché un minibus de transport en commun, tuant huit de ses passagers – dont des écoliers. M. Ereg est, dit-il, sain et sauf.

Deux hommes transportent une personne gravement blessée dans l'explosion du 18 mars à Mogadiscio.

Deux hommes transportent une personne gravement blessée dans l'explosion du 18 mars à Mogadiscio.


Le président somalien Hassan Sheikh Mohamoud a condamné cet attentat, qu’il impute aux militants du groupe islamiste Al-Shabab. Ces derniers, a-t-il déclaré, « passent plus de temps à s’en prendre aux civils et à les terroriser, après avoir été défaits militairement».

De son côté, le Premier ministre somalien Abdi Farah Shirdon Said a publié un communiqué assurant que le gouvernement ne se laissera pas détourner de sa mission. Selon lui, au moins dix personnes ont été tuées et 15 autres blessées.

L’émissaire spécial de l’Onu, l’ambassadeur Augustine Mahiga, a également condamné l’attentat, que personne n’a pour le moment revendiqué.
XS
SM
MD
LG