Liens d'accessibilité

Une ex-agente de la CIA arrêtée pour être extradée vers l'Italie

  • VOA Afrique

Dans le hall de la CIA à Langley, en Virginie, le 21 janvier 2017.

Dans le hall de la CIA à Langley, en Virginie, le 21 janvier 2017.

Une ancienne agente de la CIA, condamnée par la justice italienne pour le rapt en 2003 d'un imam égyptien, a été arrêtée au Portugal afin d'être extradée vers l'Italie au terme d'une longue bataille judiciaire.

Sabrina de Sousa, qui dispose de la double nationalité portugaise et américaine, a été arrêtée lundi et devait ensuite être placée dans un établissement pénitentiaire de Porto (nord), a indiqué à l'AFP son avocat, Manuel Magalhaes Silva.

"L'extradition aura lieu dans les prochains jours", a-t-il déclaré.

La justice portugaise avait décidé en janvier 2016 son extradition, un jugement devenu effectif en juin, mais la procédure avait été retardée en raison d'une série de recours.

L'imam Abou Omar avait été enlevé à Milan le 17 février 2003 au cours d'une opération coordonnée entre les services secrets italiens et la CIA, puis transféré en Egypte où il avait été torturé, selon ses avocats.

En septembre 2012, la Cour de cassation italienne avait confirmé des peines allant de sept à neuf ans de prison pour un militaire américain et 22 agents de la CIA, dont Mme de Sousa, qui a vu ultérieurement sa peine réduite à quatre ans.

Si Mme de Sousa a reconnu avoir servi d'interprète à l'équipe qui a organisé l'enlèvement, elle a nié toute implication directe dans l'opération.

Hautement symbolique, ce procès était le premier en Europe sur les transfèrements secrets par la CIA de suspects vers des pays connus pour pratiquer la torture, après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG