Liens d'accessibilité

Une escroquerie internationale de plusieurs millions d'euros dévoilée aux Pays-Bas


Jamesa Euler, agent de la poste américaine depuis 12 ans, distribue le courrier sous la pluie dans le quartier de Cabbagetown, 7 février 2013, à Atlanta. (AP Photo / David Goldman)

Jamesa Euler, agent de la poste américaine depuis 12 ans, distribue le courrier sous la pluie dans le quartier de Cabbagetown, 7 février 2013, à Atlanta. (AP Photo / David Goldman)

Des enquêteurs néerlandais et américains ont annoncé jeudi avoir mis au jour une vaste escroquerie internationale par voie postale qui a permis de dérober des millions d'euros auprès de centaines de milliers de personnes qui pensaient avoir gagné à la loterie.

Des perquisitions ont été menées mercredi et jeudi aux Pays-Bas dans dix endroits différents par le service de renseignements et d'enquêtes fiscales (FIOD), en collaboration avec le département américain de Justice (DoJ).

Six entreprises néerlandaises sont suspectées d'avoir joué un "rôle de facilitateur" dans cette fraude par faux courrier menée depuis 2012, a indiqué le FIOD dans un communiqué.

"Ces lettres, adressées personnellement aux destinataires, leur faisaient croire qu'ils avaient remporté un prix", qu'ils avaient gagné à la loterie ou qu'ils allaient recevoir de l'argent "par charité", a expliqué le FIOD.

Pour recevoir leur gain, les victimes, qui se trouvaient aux Etats-Unis, en France ou encore au Japon, devaient renvoyer une somme de 20 à 45 euros ou un chèque à une boîte postale aux Pays-Bas. Au total, les enquêteurs ont dénombré 300 numéros différents de boîtes aux lettres néerlandaises.

Alors que les entreprises gardaient probablement une partie de l'argent "en guise de paiement pour services rendus", la plus grande partie du butin était transférée sur des comptes bancaires appartenant aux principaux fraudeurs présumés qui "ne vivent probablement pas aux Pays-Bas", ont ajouté les enquêteurs.

Le coup de filet a permis de saisir des centaines de milliers de lettres frauduleuses, des milliers d'enveloppes contenant de l'argent liquide et des chèques, des documents administratifs ainsi qu'un demi-million d'euros en liquide, des montres, des œuvres d'art et des voitures. Des comptes bancaires ont également été gelés.

Aux Etats-Unis, le DOJ a déposé une plainte au civil à l'encontre de deux des sociétés suspectes et d'un directeur néerlandais au nom de centaines de milliers de victimes. Des Américains auraient envoyé plus de 18 millions de dollars (16,13 millions d'euros) chaque année dans le cadre de cette fraude massive.

L'enquête a commencé à la fin de l'année 2015 suite à l'interception et la saisie d'une grande quantité de lettres par la douane à l'aéroport de Schiphol à Amsterdam.

Le service anti-fraude conseille aux citoyens, et plus particulièrement aux personnes âgées et vulnérables, d'avoir un "regard critique": "les escrocs agissent parfois d'une manière si professionnelle qu'il peut être difficile de déceler une fraude".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG