Liens d'accessibilité

Une entreprise pétrolière américaine condamnée à payer 68,1 milliards d’euros à l’Etat tchadien


Le logo de Exxon Mobil est montré sur un écran à New York, le 30 décembre 2015.

Le logo de Exxon Mobil est montré sur un écran à New York, le 30 décembre 2015.

Au Tchad, le Tribunal de grande instance de N’Djamena a condamné mercredi le consortium pétrolier de Doba à payer 68,1 milliards d’euros à l’Etat tchadien.

Le consortium était poursuivi par le ministère des Finances et du Budget pour des redevances pétrolières impayées.

La douane tchadienne, quant à elle, réclame plus de 300 milliards de francs CFA d’arriérés d’impôts. Le consortium est dirigé par l’américain Exxon Mobil, qui exploite le bassin de Doba dans le sud du pays.

Au siège du consortium à N’Djamena, les responsables affirment être en
désaccord avec ce verdict et attendent des instructions de Houston
(Texas), où se trouve le siège de la compagnie.

Si la somme devait être réglée dans son intégralité, elle représenterait près de six fois le montant total perçu par l’État tchadien depuis le démarrage de l’exploitation du pétrole de Doba.

André Kodmadjingar, à N’Djamena

XS
SM
MD
LG