Liens d'accessibilité

Une cinquantaine d'otages turcs libérés


Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu (au c.), avec des otages libérés samedi (AP)

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu (au c.), avec des otages libérés samedi (AP)

Selon le Premier ministre turc, 49 turcs pris en otage en Irak par des militants de l'Etat islamique (EI), ont été libérés. Ahmet Davutoglu a déclaré que les otages, qui avaient été capturés en juin, ont été libérés tôt samedi et sont bien arrivés en Turquie.

Parmi ces otages : des diplomates, des soldats et des enfants enlevés au consulat de Turquie à Mossoul, en Irak, le 11 juin, après que que l’EI eut envahi la ville dans le cadre de sa campagne pour s’emparer de larges régions de l'Irak et la Syrie afin d'y établir un califat.

On ignore comment la Turquie a obtenu la libération des otages, et si une rançon a été versée. La Turquie – qui est membre de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) - a hésité ces derniers mois à rejoindre la coalition formée pour vaincre l’EI, au motif qu’elle craignait pour la sécurité des otages.

Leur libération contraste avec les décapitations récentes par l’EI de deux journalistes américains et d'un travailleur humanitaire britannique.

Dans un communiqué, M. Davutoglu a indiqué que la remise en liberté des otages est le fruit des « méthodes particulières » aux services de renseignement turc, mais il n'a pas fourni d’autres détails.

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les Turcs ont été libérés grâce à « une opération réussie » qui « a duré toute la nuit dans le plus grand secret ».

Trente-deux chauffeurs de camions turcs avaient également été capturés par l’EI à Mossoul le 6 juin, mais ont été libérés un mois plus tard. La Turquie n'a pas fourni d'informations à propos de leur libération.

XS
SM
MD
LG