Liens d'accessibilité

Une cinquantaine de blessés dans le nord de la Guinée


L'opposition guinéenne accuse le président Alpha Condé de chercher à disperses ses cadres avant l'élection présidentielle prévue en 2015 (AP)

L'opposition guinéenne accuse le président Alpha Condé de chercher à disperses ses cadres avant l'élection présidentielle prévue en 2015 (AP)

Les violences ont éclaté lundi à Labé, fief de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti d’opposition dirigé par l’ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo.

Une cinquantaine de blessés dans le nord de la Guinée, suite à des affrontements entre les forces de l’ordre et des manifestants. Ces derniers contestaient des mutations jugées politiquement orientées dans la fonction publique.

Les violences ont éclaté lundi à Labé, à 400 km au nord de Conakry, fief de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti d’opposition dirigé par l’ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo. Elles se sont poursuivis mardi.

Dans un communiqué cité par Reuters, le porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara, a fait état de 24 blessés parmi les agents de sécurité, et de 25 parmi les civils.« Les violences – suivies de destructions de biens privés et publics » à Labé, « dépassent largement et outrancièrement les revendications évoquées », a estimé le gouvernement.

Selon le président de la jeunesse de l’UFDG à Labé, Aliou Laali Diallo, qui est cité par l’Agence France Presse (AFP), les manifestations avaient débuté pacifiquement lundi avant de dégénérer en raison de leur répression au moyen « de matraques, de gaz lacrymogène et même de tirs à balles réelles qui ont blessé deux personnes ».

L’opposition accuse le gouvernement du président Alpha Condé de chercher à disperser les fonctionnaires proches de l’UFDG, à l’approche de la prochaine élection présidentielle prévue en 2015.

(Avec AFP et Reuters)

XS
SM
MD
LG