Liens d'accessibilité

Une autre lettre à la ricine destinée à la Maison-Blanche interceptée


Le complexe où est situé le service du courrier de la Maison-Blanche

Le complexe où est situé le service du courrier de la Maison-Blanche

Il s’agit d’une enveloppe semblable à celles envoyées au maire de New York Michael Bloomberg attachée au poison mortel, a-t-on précisé.

Le Secret Service - l’agence fédérale américaine chargée notamment de la protection de certaines personnalités dont le président des Etats-Unis – a annoncé qu’une autre lettre piégée à la ricine a été interceptée le service du courrier de Maison-Blanche. Il s’agit d’une enveloppe semblable à celles envoyées au maire de New York Michael Bloomberg attachée au poison mortel, a-t-on précisé.

La lettre suspecte a été remise à l’équipe du FBI chargée de la lutte contre le terrorisme pour des tests et des enquêtes. Quelques heures plus tôt, la police de New York a révélé que deux lettres, testées positives à la ricine avaient été envoyées au maire Michael Bloomberg.

Selon un porte-parole de la police newyorkaise, les deux lettres proféraient des menaces contre M. Bloomberg, et faisaient aussi allusion à son initiative de lutte contre la circulation illégale des armes aux Etats-Unis.
Le mois dernier, des lettres contenant de la ricine avaient été envoyées au président Obama ainsi qu’à un sénateur et un juge de l’Etat du Mississippi.
XS
SM
MD
LG