Liens d'accessibilité

Un virus similaire à celui de la polio, cause de paralysie des membres parmi des jeunes Californiens


Si l'on peut vacciner contre la polio, il n'existe pas encore de vaccin contre l’entérovirus-68

Si l'on peut vacciner contre la polio, il n'existe pas encore de vaccin contre l’entérovirus-68

Une vingtaine de petits Californiens ont contracté un agent pathogène mystérieux qui, comme la polio, a attaqué leur système nerveux. Cinq ont perdu l'usage d'un ou de plusieurs membres

Au cours des 18 derniers mois, environ 25 enfants de Californie ont été frappés par un virus mystérieux, similaire à celui de la polio, qui a causé la paralysie des membres de cinq petites victimes. Ce virus serait de la même famille que la polio.

La polio a été éradiquée dans la plupart des pays de la planète, y compris aux États-Unis, suite à la mise au point d'un vaccin dans les années 1950. Quelques foyers persistent néanmoins en Afghanistan, au Pakistan, en Syrie et au Nigeria.

D’où la stupéfaction et l’inquiétude des experts lorsqu’une vingtaine d'enfants dans le sud de la Californie et la baie de San Francisco ont contracté un agent pathogène mystérieux qui, comme la polio, a attaqué leur système nerveux central, entraînant la paralysie. Cinq ont définitivement perdu l'usage d'un ou de plusieurs membres.

Les médecins pointent du doigt un virus, mais n'ont pas encore confirmé sa présence dans tous les enfants. Il s’agirait de l’entérovirus-68, qui est de la même famille que le virus de la polio. Mais il n’a été identifié que dans deux des cas seulement.

Il existe plus d’une centaine d’entérovirus dans le monde entier, mais l’entérovirus-68 est rare, précise Steven Tracy, professeur de pathologie et de microbiologie à l'Université du Nebraska à Omaha. Plus rare encore, dit-il, est ce phénomène de paralysie chez les enfants infectés.

« Les entérovirus sont très fréquents et causent beaucoup de maladies mineures, comme les rhumes » explique le Dr Tracy.

D’autres pays ont signalé de nouvelles souches d’entérovirus, notamment en Asie, et en Australie.

Malheureusement, le vaccin contre la polio ne protège pas contre l’entérovirus-68, parce que les deux virus diffèrent. D’où l’inquiétude des médecins, qui signalent néanmoins que l’on devrait pouvoir mettre au point un autre vaccin, en se servant du modèle de celui de la polio.

« C’est fort possible. Nous savons comment développer des vaccins contre les entérovirus, grâce aux travaux faits pour mettre au point les vaccins contre la polio, injectables ou administrés par voie orale », explique le Dr Tracy.

A noter néanmoins que vu la rareté des cas d’entérovirus-68, les géants pharmaceutiques ne seront guère motivés à investir dans un nouveau vaccin. Entre-temps, les responsables de la santé recommandent une vigilance accrue aux parents.
XS
SM
MD
LG