Liens d'accessibilité

Un traitement contre l'arthrite fait repousser les cheveux en abondance


Le patient après cinq mois de traitement (à g.), et huit mois après avoir commencé à prendre du citrate de tofacitinib (Photo Yale)

Le patient après cinq mois de traitement (à g.), et huit mois après avoir commencé à prendre du citrate de tofacitinib (Photo Yale)

Des médecins américains ont trouvé par accident un remède contre la calvitie.

Ce phénomène, qui fait le désespoir de ceux qui en souffrent, est surtout masculin, même si certaines femmes en sont victimes, notamment après une grossesse.

Mais voilà que des chercheurs américains de l’école de médecine de Yale aux Etats-Unis sont tombés par accident sur un cas qui fait espérer – enfin – une solution.

Ils soignaient un homme glabre âgé de 25 ans atteint d'alopécie universalis, dite pelade universelle. Cette maladie auto-immune se caractérise par la perte complète des cheveux, des sourcils, des cils et de tous les poils du corps. Mais le malheureux patient présentait également des plaques de psoriasis sur le crâne. Il fallait les soigner.

Il a reçu pour se faire un traitement au citrate de tofacitinib, médicament administré d’habitude à ceux qui souffrent de polyarthrite, mais qui sert également à traiter des cas de plaques de psoriasis. A la surprise des médecins, et du patient, ce dernier a commencé à voir pousser des cheveux. Six mois plus tard, son crâne arborait une belle toison blonde, et ses cils, sourcils et tous ses poils avaient également complètement repoussé.

« C’est un immense pas en avant dans le traitement des victimes d'alopécie universalis », souligne le Dr. Brett A. King, professeur adjoint de dermatologie à l’école de médecine de Yale. « Nous pensons que l’on pourra reproduire ces résultats chez d’autres patients, et nous allons essayer ».

Selon le Dr King, le tofacitinib aurait permis aux cheveux et poils de repousser « en interrompant l’assaut du système immunitaire sur les follicules pileux » – un assaut qui reste d’un des symptômes de l'alopécie universalis.

Ironie du sort : le médicament n’a pas très bien fonctionné contre plaques rouges de psoriasis.

Les travaux des chercheurs sont parus dans le Journal of Investigative Dermatology.
XS
SM
MD
LG