Liens d'accessibilité

Un touareg soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement au Mali des deux journalistes français


Selon les média, un touareg soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement le 2 novembre à Kidal, dans le nord-est du Mali, des deux journalistes français tués peu après, aurait été identifié. C’est ce qu’affirme notamment l’Agence France Presse (AFP), qui cite des sources sécuritaires maliennes et régionales. Ces informations restent à confirmer.

Le suspect, un Touareg du nom de Bayes Ag Bakabo, serait le propriétaire de la voiture qui a servi à l'enlèvement. On le soupçonnerait d'avoir planifié ces kidnappings pour le compte d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi ).

Toujours selon l’AFP, le suspect appartiendrait à la même tribu qu'Ambéry Ag Rhissa, un responsable de la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) à Kidal que les deux journalistes de Radio France International (RFI) venaient d'interviewer. Ils ont été enlevés devant le domicile d’Ag Rhissa avant d'être tués peu après à une dizaine de kilomètres de la ville.

Dans un communiqué publié mercredi, Aqmi a revendiqué l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, expliquant avoir voulu venger les musulmans tués par la France dans le nord du Mali.
XS
SM
MD
LG