Liens d'accessibilité

ONU : une initiative en faveur de la santé de la mère et de l’enfant


Une vue du sommet sur les ODMs à New York

Une vue du sommet sur les ODMs à New York

Le lancement, par le secrétaire général de l’ONU, d’une stratégie mondiale pour la santé maternelle et infantile doit mobiliser 40 milliards de dollars sur les cinq prochaines années. Ces fonds viendront des contributions des gouvernements, du secteur privé, des organisations internationales et de la société civile.

Les leaders du monde et des Nations Unies réunis à New York ont passé en revue les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés en l’an 2000. Ce plan en huit points vise à réduire l’extrême pauvreté, la faim et les maladies.

A cinq ans de l’échéance, plusieurs OMD accusent du retard dans leur réalisation. La situation est particulièrement désastreuse en ce qui concerne les objectifs 4 et 5 portant réduction de la mortalité maternelle et infantile.

« C’est le signe d’une négligence extraordinaire. Qui sommes-nous si nous ne prenons pas soin des mères et des enfants ? C’est quelque chose d’essentiel à notre bien-être à tous, et il est important que nous fassions finalement quelques progrès sur ce point », a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint de l’ONU.

Le lancement, par le secrétaire général de l’ONU, d’une stratégie mondiale pour la santé maternelle et infantile doit mobiliser 40 milliards de dollars sur les cinq prochaines années. Ces fonds viendront des contributions des gouvernements, du secteur privé, des organisations internationales et de la société civile.

Pour l’ONU, il s’agira d’un bon investissement pour le succès des Objectifs du millénaire pour le développement. La réduction de la mortalité maternelle et infantile aura un effet multiplicateur sur les succès dans les autres domaines, y compris l’éradication de l’extrême pauvreté et la faim, l’éducation primaire pour tous, la lutte contre le VIH/sida et la promotion de l’égalité des sexes.

XS
SM
MD
LG