Liens d'accessibilité

Un soldat américain tué en Afghanistan


Des membres de l'armée afghane arrivent dans la province de Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, le 10 août 2016.

Des membres de l'armée afghane arrivent dans la province de Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, le 10 août 2016.

Un soldat américain a été tué lors d'une opération contre les Talibans près de Lashkar Gar, la capitale de la province du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan.

"Un soldat américain a succombé à ses blessures après une opération près de Lashkar Gah dans le Helmand aujourd'hui", a déclaré l'Otan, précisant qu'un autre soldat américain et six militaires afghans ont été blessés.

Un engin explosif a été déclenché au passage de la patrouille, a précisé l'Otan.

Ce décès intervient après l'annonce lundi par l'Otan du déploiement d'une centaine de soldats américains à Lashkar Gah, marquant le premier déploiement d'ampleur dans cette ville du sud du pays depuis le retrait des troupes étrangères en 2014.

Les combats se sont intensifiés récemment dans le Helmand, province qui représente 80% de la production mondiale d'opium. L'arrivée des insurgés à quelques kilomètres de Lashkar Gah a fait craindre aux autorités afghanes la chute de la ville de 200.000 habitants.

"Nous ne pensons pas que Lashkar Gah est sur le point de tomber", avait estimé lundi Charles Cleveland, porte-parle des forces de l'Otan dirigées par les Américains en Afghanistan.

Il avait ajouté que le déploiement de soldats américains représentait "un effort temporaire" pour entraîner et conseiller les forces afghanes, refusant de préciser combien de temps il était prévu.

Les autorités afghanes ont salué mardi cette aide. "Nous avons assez de troupes afghanes sur le terrain à Helmand, mais elles ont besoin de soutien et d'entraînement de nos partenaires internationaux", a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, Mohammad Radmanesh.

Malgré l'appui des forces étrangères et les frappes aériennes de l'armée américaine, le gouvernement afghan n'a jamais pu asseoir son autorité sur la totalité du Helmand, dont les talibans occupent de nombreux districts et contrôlent les champs de pavot.

Ce renfort intervient au moment où les talibans ont également lancé une nouvelle offensive autour de Kunduz (nord), brièvement occupée l'an dernier par les insurgés, accentuant la pression sur l'armée afghane. L'armée a affirmé avoir repoussé les insurgés mais des milliers de personnes se sont de nouveau jetées sur les routes pour fuir les combats.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG