Liens d'accessibilité

Un soldat américain a plaidé coupable du meurtre prémédité de 16 villageois afghans


Robert Bales au tribunal de la base Lewis-McChord, dans l'Etat de Washington

Robert Bales au tribunal de la base Lewis-McChord, dans l'Etat de Washington

Selon la défense, le sergent en était à sa quatrième tournée de combat en Afghanistan et souffrait de stress post-traumatique et des effets d'une commotion cérébrale.

Un soldat américain a plaidé coupable du meurtre prémédité de 16 villageois afghans lors d’une audience à la base militaire Lewis-McChord, dans l’État de Washington. Le crime avait été commis en mars 2012, et cette décision permet au sergent Robert Bales d’échapper à la peine de mort. Il a ajouté ne pas pouvoir expliquer ces « actes horribles ».

Bales a semblé quelque peu embarrassé quand le juge militaire, Jeffery Nance, lui a demandé d’utiliser ses propres mots pour expliquer de quoi il reconnaissait être coupable.

La plupart des victimes étaient des femmes et des enfants et certains des corps ont été brûlés. Des parents des victimes ont déclaré à l’Associated Press (AP) qu’ils dont furieux que le soldat ait échappé à la peine capitale, vu qu’il a commis l’un des pires massacres de la guerre en Afghanistan. Une autre audience est prévue en août, pour déterminer si Bales pourra jamais être admissible à une libération conditionnelle.

Selon les enquêteurs, l'attaque visait à venger un bombardement qui a grièvement blessé un autre soldat.

Les avocats de la défense ont fait valoir que le sergent en était à sa quatrième tournée de combat en Afghanistan. Au moment des meurtres, il souffrait de stress post-traumatique et des effets d'une commotion cérébrale, ont-ils dit.
XS
SM
MD
LG