Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : le Conseil de sécurité approuve l’envoi de 2 000 Casques bleus en renfort


Le Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU

Dans sa résolution, le Conseil a exprimé sa profonde préoccupation au sujet de la violence et des exactions, qui se poursuivent en Côte d’Ivoire. Les civils, tout comme le personnel onusien, sont touchés.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé, mercredi, à l’Unanimité, l’envoi de 2 000 Casques bleus en renfort en Côte d’Ivoire jusqu’au 30 juin. Ceux-ci rejoindront les 9 000 soldats et agents civils de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Dans sa résolution, le Conseil a exprimé sa profonde préoccupation au sujet de la violence et des exactions, qui se poursuivent en Côte d’Ivoire. Les civils, tout comme le personnel onusien, sont touchés. Les auteurs de crimes contre les civils et le personnel des Nations Unies seront tenus responsables de leurs actes, a prévenu le Conseil de sécurité.

Le Premier ministre kenyan, Raila Odinga (à gauche), émissaire de l'union africaine, est rentré bredouille d'Abidjan

Le Premier ministre kenyan, Raila Odinga (à gauche), émissaire de l'union africaine, est rentré bredouille d'Abidjan

Francis Deng, conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour la prévention du génocide, a appelé à la prise de mesures urgentes contre les risques de génocide en côte d’Ivoire. Pour sa part, Edward Luck, conseiller chargé de la protection, se dit particulièrement troublé par les allégations selon lesquelles les forces armées et milices de chaque camp ivoirien recrutent et arment des groupes ethniques contre d’autres.

Pour sa part, le président sortant, Laurent Gbagbo, a rejeté la médiation du Premier ministre kenyan Raila Odinga, émissaire de l’Union africaine. D’après son ministre des Affaires étrangères, M. Odinga a pris partie pour Alassane Ouattara.

XS
SM
MD
LG