Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : le secrétaire général de l’ONU « profondément préoccupé » par les attaques contre les civils et les Casques bleus


Des étudiants ivoiriens protestant près de l'épave d'un véhicule onusien incendié à Abidjan

Des étudiants ivoiriens protestant près de l'épave d'un véhicule onusien incendié à Abidjan

Les Casques bleus poursuivront leurs patrouilles et la protection des civils, de même qu’ils continueront de protéger le Golf Hôtel, a fait savoir le secrétaire général onusien, ajoutant que l’ONU ne saurait être intimidée d’aucune manière.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a mis en garde les responsables de la violence en Côte d’Ivoire. M. Ban se dit « profondément préoccupé » par la dégradation de la situation politique et sécuritaire dans ce pays depuis le second tour de l’élection présidentielle, le 28 novembre 2010.

Un casque bleu près du Golf Hôtel d'Abidjan

Un casque bleu près du Golf Hôtel d'Abidjan

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le secrétaire général onusien a dit avoir reçu des informations crédibles concernant de graves violations des droits humains. Il a qualifié « d’inacceptables » les tentatives des partisans du président défait, Laurent Gbagbo, de bloquer l’approvisionnement de la mission onusienne et leur blocus du Golf Hôtel, où le président élu ivoirien, Alassane Ouattara, et son gouvernement sont confinés.

Ban Ki-moon a aussi affirmé disposer de renseignements crédibles selon lesquels l’ancien président et ses proches incitent leurs partisans à la violence contre les autres Ivoiriens et les Casques bleus. Les auteurs de tels actes seront poursuivis en justice, a-t-il averti.

Des membres des forces loyales à Laurent Gbagbo à un point de contrôle à l'entrée du quartier pro-Ouattara d'Abobo, à Abidjan

Des membres des forces loyales à Laurent Gbagbo à un point de contrôle à l'entrée du quartier pro-Ouattara d'Abobo, à Abidjan

« Je veux être clair : les attaques contre les civils ou les soldats internationaux de maintien de la paix constituent des crimes sour le droit international, tout l’incitation à de tels crimes. La Cour pénale internationale a annoncé son intention d’ouvrir une enquête », a déclaré M. Ban en appelant toutes les parties ivoiriennes à la retenue.

Les Casques bleus poursuivront leurs patrouilles et la protection des civils, de même qu’ils continueront de protéger le Golf Hôtel, a fait savoir le secrétaire général onusien, ajoutant que l’ONU ne saurait être intimidée d’aucune manière.

L’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) compte environ 9 000 soldats et policiers. Le secrétaire général Ban Ki-Moon a demandé un renfort d’environ 2 000 hommes, et le Conseil de sécurité devrait donner son feu vert la semaine prochaine.



XS
SM
MD
LG