Liens d'accessibilité

Un second français probablement dans la vidéo de l’Etat islamique


Abdul-Rahman Kassig, le travailleur humanitaire converti à l'Islam qui a été décapité par l'Etat islamique (AFP)

Abdul-Rahman Kassig, le travailleur humanitaire converti à l'Islam qui a été décapité par l'Etat islamique (AFP)

Selon le parquet de Paris, il existe de « fortes présomptions » que Michaël Dos Santos, 22 ans, figure dans la vidéo de l'Etat islamique montrant la décapitation d'une vingtaine de personnes.

Il existe de « fortes présomptions » qu'un deuxième Français soit au nombre des djihadistes de l'Etat islamique (EI) figurant sur une vidéo d'exécutions de prisonniers syriens diffusée dimanche.

Selon le parquet de Paris, Michaël Dos Santos, 22 ans, est originaire de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), près de Paris. « Il existe de fortes présomptions que ce soit le deuxième Français », a dit le parquet, qui est cité par l’agence Reuters.

Le premier français, Maxime Hauchard, également âgé de 22 ans, a été identifié parmi les personnes qui décapitent sur la vidéo un groupe d’au moins 18 soldats syriens, ainsi qu’un travailleur humanitaire américain converti à l’Islam.

En visite en Australie, le président François Hollande a lui aussi évoqué la présence de « deux ressortissants français » au sein de l’EI, mais sans fournir de détails supplémentaires.

Tout comme Hauchard, Michaël Dos Santos se serait converti à l’Islam, avant de gagner la Syrie en août 2013.

M. Hollande a évoqué le danger pour les jeunes du véritable « lavage de cerveau » perpétré par le djihadistes. Cette année, la France a durci ses lois anti-terroristes pour empêcher le départ au djihad.

Par ailleurs, le gouvernement français a annoncé qu'il envoie six avions de chasse au Moyen-Orient, pour renforcer les frappes aériennes contre l'EI en Irak. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré mercredi que ces six Mirages seront basés en Jordanie, et viendront appuyer les opérations des avions français qui opèrent déjà dans la région.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France mènent des frappes aériennes contre des cibles de l'EI en Irak, le Pentagone visant également d'autres sites des djihadistes en Syrie.

XS
SM
MD
LG