Liens d'accessibilité

Un scénario de négligence criminelle évoqué pour expliquer la tragédie de Lac-Mégantic


La scène dantesque de la tragédie à Lac-Mégantic

La scène dantesque de la tragédie à Lac-Mégantic

La Sûreté du Québec évoque un scénario de négligence criminelle parmi les hypothèses visant à expliquer la tragédie meurtrière du week-end dernier à Lac-Mégantic, qui a fait au moins 15 morts et 35 disparus.

Selon l'inspecteur Michel Forget de la Sûreté du Québec, l’enquête tente de déterminer comment un train stationné a soudainement commencé à rouler vers le centre de Lac Mégantic samedi matin, avant de dérailler sur une courbe. Plusieurs des 72 wagons-citernes du train, qui étaient remplis de pétrole, ont explosé, dévastant le centre-ville.

Les recherches portent plus spécialement sur un incendie survenu un peu plus tôt dans l'une des locomotives du train. Il avait été rapidement éteint par les pompiers, après que le train eut stationné vendredi soir en dehors de Lac-Mégantic, ses freins enclenchés.

Ed Burkhardt, le président de la ligne de chemins de fer Montréal, Maine & Atlantic, a déclaré que les pompiers avaient également fermé les moteurs de la première locomotive, ce qui aurait relâché les freins. Pour lui, c’est ce qui aurait conduit à la catastrophe.

Un responsable de la sécurité ferroviaire canadienne, Donald Ross, a rappelé que le train, qui se trouvait sur une pente, roulait à une vitesse excessive au moment où il a atteint la ville.

« Le train a déraillé à environ 01:14 et bien que nous ne puissions pas déterminer sa vitesse précise à ce moment-là, il roulait bien au-delà de sa vitesse autorisée à cet endroit. La locomotive s’est détachée du reste du train et a traversé la ville pour continuer sa trajectoire de l'autre côté pendant environ 6/10 d'un mile », a souligné M. Ross.

Les autorités commencent à permettre aux habitants vivant aux alentours de la zone sinistrée de revenir chez eux.
XS
SM
MD
LG