Liens d'accessibilité

Un responsable musulman appelle la communauté internationale à aider à rétablir l'ordre en Centrafrique


Une patrouille de soldats français à Bangui

Une patrouille de soldats français à Bangui

En République centrafricaine (RCA), les populations musulmanes s’inquiètent du fait que la force d’intervention française se préoccupe de désarmer les milices, plutôt que de s’ingérer dans les différents intercommunautaires. Donc, des situations anarchiques persistent, font valoir certains dirigeants musulmans.


Joint par la Voix de l’Amérique (VOA) à Bangui, M. El Hadj Ousmane Aliou, porte-parole de l’Association pour l’intégration et le développement social des peulhs de Centrafrique, a fait valoir que les militaires français « ne se mêlent pas dans des situations qui opposent les différents groupes ethniques, soit la communauté chrétienne et musulmane ».

Résultat, a poursuivi M. El Hadj Ousmane Aliou, « quand des jeunes chrétiens ont pillé le siège de la Fédération nationale des éleveurs centrafricains, qui est basée près de l’aéroport, et qu’on a appelé ces forces pour intervenir, ils nous ont dit que non, ils ne sont pas là pour se mêler dans des situations de civils, ils sont là exclusivement pour désarmer les milices ».

Les attaques entre groupes différents persistent avec impunité, a souligné M. El Hadj Ousmane Aliou, appellant à toutes les bonnes volontés au sein de la communauté internationale à aider à faire rétablir l’ordre et la sécurité en Centrafrique.
XS
SM
MD
LG