Liens d'accessibilité

Un recruteur de l’EI et des membres du groupe Ansaru arrêtés au Nigeria


The Nation : "Nous avons tué 7 otages étrangers 'dans une rue de Kano", citant Ansaru, au Nigeria, le10 mars 2013.

The Nation : "Nous avons tué 7 otages étrangers 'dans une rue de Kano", citant Ansaru, au Nigeria, le10 mars 2013.

Abdussalam Enesi Yunusa, recruteur du groupe Etat islamique (EI) et sept membres présumés du groupe Ansaru, faction dissidente du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont été arrêtés, selon un communiqué du département nigérian des services d'Etat (DSS)

Les services secrets nigérians n’ont pas dévoilé la nationalité de M. Yunusa qui est, selon le communiqué, détenu à Kano, la grande ville du nord musulman nigérian depuis le 17 janvier.

M. Yunusa a été arrêté après la découverte par les services secrets de ses "antécédents terroristes et son intention d'endoctriner et de recruter des jeunes crédules dans le pays", ajoute le communiqué.

Selon le DSS, Yunusa est un "recruteur de l'Etat Islamique en Irak et en Syrie" et il s'apprêtait à partir en Libye pour y rejoindre "un camps d'entraînement terroriste de l'EI" avec trois autres personnes.

Deux Nigérians sont déjà en train de s'entraîner en Libye, a précisé la police secrète. Le chaos dans lequel est plongé le pays depuis la chute du régime du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 a favorisé la montée en puissance de l'EI qui a implanté sa base dans la ville portuaire de Syrte, à 450 km à l'est de Tripoli.

Au moins deux autres hommes, dont l'un est Nigérien, agissaient comme "agents de l'EI au Nigeria et en Afrique de l'Ouest". Quatre autres hommes ont été arrêtés à Kano le 22 janvier "alors qu'ils migraient vers la Libye avec leur famille, dont des bébés, avec l'intention de rejoindre l'EI", poursuit le DSS.

Deux étudiants, arrêtés une semaine plus tard à Kano, sont suspectés d'avoir planifié des "attaques en +loup solitaire+ coordonnées" contre des lieux très fréquentés par la population civile au Nigeria, selon le communiqué.

Le DSS dit également avoir arrêté sept membres présumés d'Ansaru à Katsina (nord), le 17 janvier.

"Ce groupe, selon le communiqué, a été découvert alors qu'il était dans une phase active, et ses membres étaient déjà en train de se coordonner pour mener des attaques dans les Etats de Katsina et de Kano".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG