Liens d'accessibilité

Un rebelle tué et sept blessés dans des frappes de l'ONU en Centrafrique

  • VOA Afrique

Les soldats de la Minusca patrouillent à Bangui, en Centrafrique, le 12 février 2016.

Un rebelle a été tué et sept autres ont été blessés dans des frappes menées dimanche par des hélicoptères de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) sur la ville de Bambari.

Trois rebelles ont été arrêtés par les Casques bleus durant ces opérations et seront interrogés par les autorités locales, a précisé le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric.

L'intervention des soldats de maintien de la paix visait à "empêcher une guerre à Bambari" entre deux groupes rivaux lourdement armés, le Front populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC) et l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC).

C'est la deuxième fois en deux semaines que les soldats de l'ONU font feu sur des groupes armés marchant vers la ville.

La Centrafrique peine à se relever du conflit provoqué par le renversement en 2013 du président François Bozizé, un chrétien, par la coalition de la Séléka prétendant défendre les droits des 20% de musulmans, entraînant une contre-offensive des milices anti-balakas majoritairement chrétiennes.

L'ONU a déployé 12.000 soldats en Centrafrique pour aider à restaurer la stabilité.

Le conflit a fait des milliers de morts et des centaines de milliers de réfugiés. L'intervention de la France et des Nations unies a permis l'élection d'un nouveau président il y a un an et le retour d'un calme relatif dans la capitale Bangui. Les groupes armés restent cependant actifs dans l'intérieur du pays, principalement pour le contrôle des ressources (bétail, or, diamants...).

XS
SM
MD
LG