Liens d'accessibilité

Un rassemblement contre la nouvelle Constitution kenyane s’achève dans le sang


Cinq personnes ont été tuées et près de 75 blessées à Nairobi dimanche dans deux explosions survenues lors d'un rassemblement politique d'opposants.

Cinq personnes ont été tuées et près de 75 blessées à Nairobi dimanche dans deux explosions survenues lors d'un rassemblement politique d'opposants.

Les manifestants étaient rassemblés dans le parc Uhuru, dans le centre de la capitale kényane, pour protester contre le projet de future Constitution du pays, qui doit être soumis à référendum le 4 août prochain. L'origine des explosions est pour le moment inconnue.

Le projet de Constitution réduirait la taille pléthorique du cabinet, établirait un nouveau système parlementaire et accorderait davantage de pouvoir aux responsables régionaux. Les partisans de la mesure font valoir qu’elle aiderait à réduire la corruption, et les abus de pouvoir. Mais un certain nombre de ministres sont contre, ainsi que certains dirigeants ecclésiastiques, le projet autorisant l’IVG.

Le projet de constitution a pour origine l’accord de partage du pouvoir de 2008 entre le président Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga, suite aux violences politico-ethniques qui avaient suivi la réélection contestée du président Mwai Kibaki fin 2007.

XS
SM
MD
LG