Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le rapporteur onusien Philip Alston appelle à la fin de l’utilisation des drones


Un drone américain

Un drone américain

Le rapporteur onusien Philip Alston estime que les Etats-unis doivent cesser d'utiliser les drones dans la lutte contre les terroristes.

Le rapporteur des Nations Unies pour les exécutions extrajudiciaires, Philip Alston, a lancé un appel à l’arrêt des opérations secrètes de la CIA utilisant des drones pour combattre des terroristes présumés. Depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison-Blanche, il y a eu comme un renforcement des forces d’opération spéciales américaines à travers le monde.

Devant le conseil des droits de l’homme à Genève, le rapporteur des Nations Unies pour les exécutions extrajudiciaires a déclaré que les agences de renseignement qui, par définition, n’ont pas à rendre de compte sauf à leurs commanditaires, n’ont pas à piloter des programmes pour tuer des gens dans des pays étrangers.

Inspection d'un drone M-Q9 Reaper avant son decollage

Inspection d'un drone M-Q9 Reaper avant son decollage

« Aujourd’hui, cependant, ces éliminations physiques sont de plus en plus utilisées et loin des champs de bataille. Les Etats Unis affirment que le 11 septembre leur permet légalement d’utiliser la force dans tout autre pays contre certains terroristes dans le cadre de la légitime défense. Une assertion qu’on justifie par le fait d’être dans un conflit armé avec Al-Qaida, les Talibans et autres forces associées », a dit M. Alston.

Dans son rapport au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Philip Alston assure que ces drones américains ont tué des centaines de personnes dont de nombreux innocents.

Le conseiller juridique du département d’Etat américain, Harold Koh, estime, de son côté, que les frappes ciblées à l’aide de drones sont conformes au droit de la guerre. D’après le Washington Post, Barack Obama a même intensifié la guerre secrète contre Al-Qaida. Le drone est devenu comme une nouvelle arme pour terroriser les terroristes.

Al-Qaida a annoncé, la semaine dernière, la mort de son numéro 3, Mustafa Abou Al-Yazid alias Sheikh Sayid al-Masri. Un responsable américain a déclaré qu’il y a de fortes raisons de croire qu’il a été tué par le tir de missile d’un drone dans le Waziristan, région tribale du Nord-Ouest du Pakistan.

XS
SM
MD
LG