Liens d'accessibilité

Un promoteur nigérian poursuivi pour homicide après l'effondrement d'un immeuble

  • VOA Afrique

Des ouvriers sur un site d'effondrement d'un immeuble à Lagos, Nigeria, le 16 septembre 2014.

Le patron d'une société immobilière de la mégapole de Lagos est poursuivi pour homicide involontaire après la mort de 35 personnes dans l'effondrement d'un immeuble en construction en mars 2016.

Le président-directeur général de Lekki Gardens, Richard Nyong, et cinq autres personnes - dont l'entrepreneur - sont visés par six chefs d'inculpation, notamment homicide involontaire, a annoncé le gouvernement de l'Etat de Lagos dans un communiqué.

Ces poursuites ont été engagées par les autorités vendredi, mais aucune date d'audience n'a pour l'instant était fixée, selon ce communiqué.

Le 8 mars 2016, un immeuble en travaux d'agrandissement, situé dans le quartier résidentiel huppé de Lekki, s'était écroulé après de fortes pluies. Selon le gouvernement de l'Etat de Lagos qui avait mené une enquête préliminaire, les travaux d'agrandissement étaient illégaux, mais ces consignes avaient été bafouées.

Cet immeuble avait fait l'objet d'un avis d'infraction aux règles "pour avoir dépassé le nombre d'étages approuvé", mais les entrepreneurs avaient passé outre et continué les travaux, avaient accusé les autorités en mars 2016.

Lekki Gardens est une société immobilière privée nigériane ayant des propriétés cossues dans le sud-ouest de la mégapole tentaculaire de Lagos.

De tels effondrements sont fréquents dans les quartiers populaires et très densément peuplés de cette ville, où résident environ 20 millions de personnes, car les bâtiments sont souvent construits à la va-vite et avec des matériaux bon marché. Mais ils sont rares dans les quartiers plus chics.

Lekki, quartier de la nouvelle bourgeoisie nigériane, est le théâtre d'une urbanisation galopante.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG