Liens d'accessibilité

Un prince jordanien, candidat à la présidence de la Fifa


(AP)

(AP)

Ali ben al Hussein, un prince jordanien, rejoint le Français Jérôme Champagne sur la liste des candidats déclarés.

LONDRES (Reuters) - Le prince jordanien Ali ben al Hussein, un proche allié du président de l'UEFA Michel Platini, a annoncé mardi sa candidature à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa) dans le but avoué de tourner la page des années Blatter.

Agé de 39 ans, il rejoint le Français Jérôme Champagne sur la liste des candidats déclarés.

Joseph Blatter, qui a 78 ans et dirige la Fifa depuis 1998, devrait dévoiler dans le courant du mois sa candidature à un cinquième mandat de quatre ans à la tête de la riche et puissante organisation sportive.

L'élection du nouveau président aura lieu en mai à Zurich.

Ali ben al Hussein, qui est vice-président de la Fifa et président de la Fédération d'Asie de l'Ouest, a dit avoir été encouragé à se présenter par des collègues désenchantés par la gouvernance de Sepp Blatter, marquée par des scandales de corruption à répétition.

"Je brigue la présidence de la Fifa car je suis convaincu qu'il est temps de sortir des controverses internes et de revenir au sport", a-t-il dit dans un communiqué.

Michel Platini a déjà fait savoir qu'il ne se présenterait pas comme candidat à la présidence de la Fifa tout en jugeant que les années Blatter devaient toucher à leur terme. Il a estimé que le prince Ali avait "toute la crédibilité requise" pour occuper de hautes fonctions.

"Nous attendons maintenant ses propositions et son programme pour l'avenir du football", a ajouté l'ancien joueur de l'équipe de France.

XS
SM
MD
LG