Liens d'accessibilité

Un prêtre français, enlevé dans le nord du Cameroun


Le père Georges Vandenbeusch, qui vient d'être enlevé dans le nord du Cameroun

Le père Georges Vandenbeusch, qui vient d'être enlevé dans le nord du Cameroun

Un prêtre français a été enlevé dans le nord du Cameroun, a signalé jeudi le ministère français des Affaires étrangères. Cet enlèvement est intervenu quelques mois après que la milice nigériane islamiste Boko Haram eut capturé une famille française dans la même région .

Un enquête est en cours pour établir les circonstances de l’enlèvement, et l'identité des ravisseurs, a précisé le Quai d’Orsay.

Le père Georges Vandenbeusch, curé de la paroisse de Nguetchewe, a été saisi dans la nuit de mercredi à jeudi dans la région de Koza, à environ 30 kilomètres de la frontière nigériane, a indiqué le ministère.

Vandenbeusch a été prêtre à Sceaux, dans la banlieue de Paris, jusqu'à son départ pour le Cameroun en 2011. Il avait décidé de rester dans la région – qui pour Paris présente un risque considérable d’enlèvements - même s'il était conscient des risques.


Les autorités camerounaises assurent avoir tous mis en œuvre pour retrouver le prêtre. Dans une interview avec la Voix de l'Amérique (VOA), le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma, a assuré que tous les moyens nécessaires ont été mis à la disposition des responsables chargés de retrouver le prêtre. '' Malheureusement nous avons des craintes qu'il ne soit hors de nos frontières", a dit M. Tchiroma. '' Je ne sais pas quel est le mobile qui pousse ces criminels à s'attaquer à un prêtre '', a-t-il ajouté.

En février, le Boko Haram a enlevé une famille française en vacances dans le nord du Cameroun, avant de les libérer en avril. Le président François Hollande a publiquement refusé à l'époque de laisser la France verser une rançon, mais selon un rapport secret du gouvernement nigérian, dont une copie aurait été obtenue par l’agence de presse Reuters, Boko Haram aurait bel et bien perçu environ 3,15 millions de dollars en échange des prisonniers.

Mercredi, les Etats- Unis ont officiellement inscrit le Boko Haram et la milice islamiste Ansaru sur la liste des organisations terroristes étrangères. Il est dorénavant un crime de leur fournir une aide matérielle quelconque.

L’Agence France Presse (AFP) rappelle que le Cameroun et le Nigeria ont récemment annoncé la création d'un comité mixte chargé de sécuriser leur frontière commune face notamment à la menace que constitue Boko Haram.
XS
SM
MD
LG