Liens d'accessibilité

Ebola: un premier cas aux Etats-Unis


Le Dr Edward Goodman, de l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas, lors de la conférence de presse sur le premier malade de l'Ebola identifié aux Etats-Unis

Le Dr Edward Goodman, de l'hôpital Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas, lors de la conférence de presse sur le premier malade de l'Ebola identifié aux Etats-Unis

Un cas de fièvre hémorragique à virus Ebola a été identifié à Dallas, au Texas. Il s’agit du premier cas de la maladie officiellement recensé aux États-Unis, mais également hors du continent africain. Le patient, dont l'identité n'a pas été révélée, est arrivé sur un vol en provenance du Libéria le 20 septembre, et n'aurait éprouvé de symptômes de la maladie que quelques jours plus tard.

Selon le directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), Thomas Frieden, le patient était en bonne santé quand il a quitté le Liberia et durant le vol à destination des Etats-Unis.

« Cet individu a quitté le Libéria le 19 septembre, il est arrivé aux États-Unis le 20 septembre, et ne présentait aucun symptôme au moment de quitter le Libéria, ou à son arrivée dans le pays. Mais quatre ou cinq jours plus tard, vers le 24 septembre, il a commencé à développer des symptômes », a déclaré M. Frieden.

Jusqu'à l’apparition de ces symptômes, il ne posait aucun risque d'infection, a poursuivi le responsable. Le 26 septembre, le sujet a cherché à se faire soigner, mais a été renvoyé à domicile. Finalement le 28 septembre, il a été admis à l'hôpital, et isolé.

Les autorités tentent maintenant d'identifier toutes les personnes avec qui le malade pourrait avoir été en contact pendant la période où les symptômes sont apparus, et le moment où il a été admis à l'hôpital Health Presbyterian de Dallas au Texas (Texas Health Presbyterian Hospital), où il est soigné.

Ces gens seront surveillés pendant plusieurs semaines afin de s'assurer qu'ils n'ont pas contracté la maladie. Selon un porte-parole de l'hôpital, le patient est en soins intensifs.

Les médecins s’accordent pour dire que le virus à Ebola peut être facilement maîtrisé en respectant de bonnes pratiques de santé publique, dont la mise en quarantaine immédiate de toute personne présentant des symptômes, et le suivi des personnes avec qui chaque malade est entré en contact. M. Frieden a rappelé que le virus ne peut être transmis par l'air, mais uniquement par contact direct avec les fluides corporels d'une personne infectée manifestant des symptômes.

« Même si nous ne savons pas actuellement comment cette personne a pu contracter la maladie, elle est sans doute entrée en contact avec quelqu'un qui souffrait du virus à Ebola ou qui en est mort », a-t-il dit.

Les premiers symptômes de la fièvre hémorragique à virus Ebola sont : la fièvre, des maux de gorge et des douleurs musculaires. Au fur et à mesure que la maladie progresse, elle peut provoquer des saignements et la défaillance d’organes du corps.

XS
SM
MD
LG