Liens d'accessibilité

Attaque devant le Parlement britannique

  • VOA Afrique

Trois personnes dont un policier ont été tuées et au moins 20 autres blessées au cours d'un attentat mercredi en début d'après-midi devant le parlement britannique à Londres, et l'assaillant a été tué, a annoncé la police.

"Quatre personnes sont décédées. Cela inclut un policier et un homme qui est considéré comme étant l'assaillant" , a annoncé le chef de la police, Mark Rowley, dans une déclaration à la presse devant le siège de Scotland Yard

"Au moins dix personnes ont été soignées sur Westminster Bridge", ont annoncé les services ambulanciers de Londres. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée, selon plusieurs médias.

La police londonienne a donné une conférence de presse pour expliquer la situation.

Dans cette vidéo, on peut voir que l'assaillant a roulé sur la foule avant de descendre de sa voiture.

"Incident à Westminster: nous traitons ceci comme un incident terroriste jusqu'à preuve du contraire", a écrit la police métropolitaine sur son site internet alors qu'un responsable parlementaire a évoqué une personne poignardée et son agresseur présumé touché par balle par les autorités.

Selon les médias britanniques, deux personnes étaient étendues par terre devant le Parlement, en plein coeur de Londres.

Une femme est blessée, allongée sur le pont de Westminster, le 22 mars 2017.
Une femme est blessée, allongée sur le pont de Westminster, le 22 mars 2017.

La police a dégagé la foule sur le pont, indiquant que le lieu "n'était pas sûr".

Un porte-parole de Downing Street a confirmé que la Première ministre Theresa May était saine et sauve et en sécurité.​

Soutiens de Trump et Merkel à la Grande-Bretagne

Le président des Etast-Unis Donald Trump s'est entretenu par téléphone avec la Première ministre britannique Theresa May.

"Le président vient de parler avec la Première ministre May", a indiqué Sean Spicer porte-parole de l'exécutif américain. "Nous condamnons l'attaque de Westminster que le Royaume-Uni considère comme un acte de terrorisme et nous saluons la réponse rapide de la police britannique", a-t-il ajouté, assurant Londres du plein soutien de Washington.

La chancelière allemande Angela Merkel a apporté son soutien aux "amis britanniques et à tous les habitants de Londres".

"Bien que l'arrière-plan de ces actes ne soit pas encore précis, je réaffirme que l'Allemagne et ses citoyens se tiennent fermement et résolument aux côtés des Britanniques dans la lutte contre toute forme de terrorisme", a déclaré Angela Merkel dans un communiqué.

Les débats suspendus au Parlement écossais

Le parlement régional écossais a suspendu l'examen de la motion devant autoriser la Première ministre Nicola Sturgeon à demander au gouvernement britannique la tenue d'un référendum d'indépendance, suite à l'attaque terroriste à Londres.

"Notre parlement soeur a connu un grave incident. C'est pour cette raison que nous suspendons l'examen et nous allons reprendre les débats en temps voulu", a déclaré le président du parlement écossais, Ken Macintosh, devant les députés.

Sur Twitter, le département d'Etat américain a prévenu ses citoyens de suivre les instructions de la police et de respecter les mesures de sécurité.

Des lycéens français en voyage blessés

Trois éléves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau figurent parmi les blessés, a indique ministre français des Affaires étrangères. Le président François Hollande a exprimé la solidarité et le soutien de la France aux Britanniques.

"Nous déplorons plusieurs blessés, dont des officiers de police. Mais je ne peux confirmer à ce stade ni le nombre ni la nature des blessures", a indiqué le commandant de police BJ Harrington dans une déclaration devant Scotland Yard.

"L'enquête a été confiée au commandement anti-terroriste" et des "policiers supplémentaires seront déployés ce (mercredi) soir" dans les rues de Londres, a ajouté le commandant, appelant la population à la vigilance.

L'attaque est survenue le jour même où la Belgique commémorait les attentats qui avaient fait 32 morts à Bruxelles il y a un an, le 22 mars 2016. Elle rappelle les attentats de Nice (84 morts) et Berlin (12 morts), également en 2016, commis en lançant un camion contre la foule, et s'inscrit dans un contexte de menace terroriste en Europe, notamment des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG