Liens d'accessibilité

Un oléoduc d'une filiale d'Eni à nouveau saboté au Nigeria


Les Vengeurs du delta du Niger, un nouveau groupe militant qui a juré de paralyser l'économie, opère dans région pétrolière du Delta au Nigeria, 8 juin 2016. / AFP PHOTO / STEFAN Heunis

Les Vengeurs du delta du Niger, un nouveau groupe militant qui a juré de paralyser l'économie, opère dans région pétrolière du Delta au Nigeria, 8 juin 2016. / AFP PHOTO / STEFAN Heunis

Un oléoduc d'une filiale de la société pétrolière italienne Eni a été saboté à l'explosif dans le sud du Nigeria par un commando d'hommes armés arrivés en hors-bord, a rapporté vendredi un responsable sécuritaire nigérian.

"Des informations en provenance de cette zone marécageuse indiquent que la nuit dernière (de jeudi à vendredi) une bande de jeunes gens lourdement armés venus à bord de deux bateaux rapides a fait sauter à l'explosif le pipeline de Tebidaba-Brass en trois endroits différents", a déclaré Desmond Agu, de la Sécurité et de la Défense civile du Nigeria (NCDSC).

L'oléoduc, situé dans l'Etat de Bayelsa (sud), a déjà été attaqué à de nombreuses reprises et appartient à la compagnie pétrolière Agip, filiale du groupe italien Eni. Une enquête est en cours pour déterminer l'étendue des dégâts, a ajouté M. Agu.

Le sabotage n'a pas été immédiatement revendiqué, mais le groupe rebelle les Vengeurs du Delta du Niger (NDA) a revendiqué une série d'attaques d'infrastructures pétrolières depuis février dans le sud du Nigeria, premier producteur de pétrole d'Afrique.

Les Vengeurs exigent le départ du pays des compagnies pétrolières étrangères de cette région qui, malgré les revenus du pétrole, reste déshéritée. Ils revendiquent également l'auto-détermination de la région du Delta.

Les NDA ont revendiqué jeudi l'attaque d'installations de l'Américain Chevron dans cette région du delta du Niger.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG