Liens d'accessibilité

Un nouvel attentat terroriste déjoué à New York


Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis devant la justice américaine

Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis devant la justice américaine

Arrestation mercredi à New York d’un ressortissant bangladais âgé de 21 ans, accusé d'avoir voulu faire exploser une bombe au siège de la Réserve fédérale (FED) de New York.

C’est en janvier dernier que Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis est entré aux États-Unis avec un visa étudiant. Il a été interpellé alors qu’il tentait de faire exploser ce qu'il pensait être une bombe de 450 kg à l'extérieur d’un bâtiment de la Réserve fédérale, la banque centrale américaine.

Selon les autorités, le jeune homme avait confié à une source qu'il était venu aux États-Unis pour mener le « djihad », la guerre sainte. Ce qu’il ne savait pas, c’est que cette source était un agent du FBI, la police fédérale américaine.

Lors de rencontres avec cet agent, Nafis aurait proposé d’attaquer le quartier financier de New York. Il a aussi déclaré qu'il voulait assassiner un haut fonctionnaire fédéral. Selon la plainte déposée contre lui, Nafis a dit qu'il voulait « secouer » les Etat- Unis et éventuellement perturber l'élection présidentielle américaine.

Raymond Kelly, le commissaire de police de la ville de New York, a indiqué que ce complot n'était pas amateur, même si il a été rapidement déjoué. « Je ne sais pas comment vous le caractérisez de rudimentaire. Le suspect a été arrêté. Mais il a clairement eu l'intention de créer le chaos ici », a-t-il noté.

L'expert en terrorisme John Mueller de l’institut Cato à Washington affirme, de son côté, que le cas est similaire à une cinquantaine d’autres tentatives terroristes qui ont échoué au cours des dix dernières années – des tentatives d'individus ou de petits groupes, la plupart du temps n’ayant pas de lien avec le réseau terroriste Al-Qaïda. « Il n'y a pas eu d'attaques importantes en Occident depuis les attentats à bombe de Londres en 2005. Ainsi, la trajectoire n'est pas très impressionnante du point de vue des terroristes. Donc, c'est un problème. Je ne la qualifierais pas de menace directe », a opiné M. Mueller.

Après une brève comparution devant le tribunal, Nafis a été détenu sans caution en attendant son inculpation pour avoir tenté d'utiliser une arme de destruction massive et d’avoir tenté de fournir un soutien logistique à Al-Qaïda.
XS
SM
MD
LG