Liens d'accessibilité

Un nouveau gouvernement en Tunisie


Rachid Ghannouchi, leader du parti Ennahda, qui ne fait pas partie du nouveau cabinet (AP)

Rachid Ghannouchi, leader du parti Ennahda, qui ne fait pas partie du nouveau cabinet (AP)

Le gouvernement va se soumettre à un vote de confiance devant le Parlement issu des législatives d'octobre.

TUNIS (Reuters) - Habib Essid, nommé Premier ministre de Tunisie, a annoncé vendredi qu'il avait formé son gouvernement au terme de négociations avec l'alliance laïque Nidaa Tounès, première force politique du pays, et d'autres formations représentées au Parlement.

Il n'a confié aucun poste ministériel au parti islamiste Ennahda. Le gouvernement va se soumettre à un vote de confiance devant le Parlement issu des législatives d'octobre.

Arrivé en deuxième place à ces élections, Ennahda, qui a participé à la transition ouverte après la chute de Zine ben Ali en janvier 2011, avait réclamé un gouvernement d'unité nationale pour stabiliser le pays.

XS
SM
MD
LG