Liens d'accessibilité

Un message Twitter de Kagame après l’interpellation de Washington contre un troisième mandat

  • Eddy Isango

Paul Kagame, président du Rwanda

Paul Kagame, président du Rwanda

Un message posté lundi sur le compte officiel du président rwandais, appelle aussi bien le peuple rwandais que le reste du monde à ne pas être un "fardeau" pour les autres.

"Il y a pas mal de choses très décevantes qui se passent à travers le monde, nous espérons réaliser notre propre fardeau et ne pas être le fardeau des autres ... !!!", reprend le message lisible sur le compte Twitter de Paul Kagame, président de la Republique du Rwanda, @PaulKagame.

Deux jours plutôt, Washington avait exprimé sa déception après l’annonce de M. Kagame de briguer un troisième mandat.

"Avec cette décision, le Président Kagame ignore une occasion historique de renforcer et de consolider les institutions démocratiques que le peuple rwandais a durement travaillé pendant plus de vingt ans travaillaient à établir", indique le communiqué du département d’Etat américain.

"Les États-Unis estiment que les transitions constitutionnelles du pouvoir sont essentielles pour des démocraties fortes et que les efforts déployés par ceux qui sont au pouvoir pour modifier les règles en vue de rester au pouvoir, affaiblissent les institutions démocratiques. Nous sommes particulièrement préoccupés par les changements qui favorisent un individu au détriment du principe des transitions démocratiques", indique le texte du département d’Etat.

Les États-Unis demeurent déterminés, selon le même texte, à soutenir la participation libre et plein du peuple rwandais dans les processus électoraux à venir.

XS
SM
MD
LG