Liens d'accessibilité

Un manifestatnt burundais tué à Bujumbura


Un manifestant dans Ngarara, Bujumbura, 3 juin 2015

Un manifestant dans Ngarara, Bujumbura, 3 juin 2015

L'homme a été tué par une balle tirée par la police dans le quartier contestataire de Musaga à Bujumbura

Selon les témoins, quelque 200 personnes ont tenté de se regrouper dans les hauteurs de Musaga, l'un des foyers de la contestation contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, qui agite Bujumbura depuis le 26 avril. Ils ont été dispersés par des tirs de la police et l'un des manifestants, blessé à la poitrine, est mort alors qu'il était pris en charge par la Croix-Rouge.

"La police est venue et a dispersé les manifestants, les policiers ont tiré de nombreuses balles et malheureusement un des manifestants a été touché à la poitrine et a succombé à ses blessures", a confirmé à l'AFP un responsable de l'administration du quartier ayant requis l'anonymat.

Selon d'autres témoignages concordants, entre 200 et 300 personnes se sont regroupées vendredi dans le quartier de Cibitoke, autre haut-lieu de la contestation.

Après plus d'un mois de manifestations quasi-quotidiennes émaillées de violences, la police burundaise est parvenue depuis mercredi, à étouffer quasiment tout regroupement de protestation dans les quartiers de Bujumbura.

Dans les différents quartiers contestataires, les manifestants tentant de se rassembler ont été ces trois derniers jours immédiatement dispersés par les tirs de la police, qui tient fermement les grandes avenues et ratisse jusque dans les moindres ruelles.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG