Liens d'accessibilité

Un Malien plaide coupable 15 ans après le meurtre d'un diplomate américain au Niger


Deux hommes armés d'un pistolet et d'une kalachnikov avaient tiré sur William Bultemeier, 51 ans, touché en pleine poitrine alors qu'il s'apprêtait à rentrer dans sa voiture, à l'extérieur du restaurant et bar La Cloche dans la capitale du Niger Niamey, au petit matin du 23 décembre 2000.

Bultemeier se trouvait depuis cinq mois en Afrique de l'ouest, chargé de rétablir le bureau de l'attaché militaire du Département américain de la Défense. Il aurait dû rentrer chez lui en Caroline du Nord le jour où il a été tué.

Alhassane Ould Mohamed, 46 ans, a plaidé coupable de complot de meurtre, devant le juge William Kuntz au tribunal fédéral de Brooklyn.

Le prononcé de sa peine a été fixé au 26 avril et il risque 25 ans de prison.

William Bultemeier, un responsable du Pentagone qui avait été assigné à l'ambassade américaine, venait de quitter le restaurant avec cinq autres collègues américains quand il avait été accosté.

Après lui avoir demandé les clés de sa voiture, Alhassane Ould Mohamed et un complice lui avaient tiré dessus. Ils avaient aussi tiré sur un de ses collègues, le sergent Christopher McNeely, qui s'était porté à son secours. M. McNeely a survécu.

Les deux assaillants s'étaient ensuite enfuis dans la voiture diplomatique.

Le Pentagone avait à l'époque déclaré qu'il s'agissait d'un incident criminel, sans motivation politique.

Le Niger avait lancé une vaste chasse à l'homme et arrêté Mohamed, également accusé du meurtre de quatre Saoudiens à la frontière entre le Niger et le Mali en 2009.

Mais il s'était échappé de prison en juin 2013, après une opération attribuée à des extrémistes liés à Al-Qaïda.

Il avait à nouveau été arrêté par des forces françaises dans le nord du Mali en novembre 2013, et extradé par le Mali vers les Etats-Unis en mars 2014.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG