Liens d'accessibilité

Un malade présumé du virus à Ebola, hospitalisé à Washington


L'hôpital de l'université Howard, où le malade souffrant, craint-on, du virus à Ebola, a été hospitalisé (Reuters)

L'hôpital de l'université Howard, où le malade souffrant, craint-on, du virus à Ebola, a été hospitalisé (Reuters)

Un patient présentant des symptômes de fièvre à Ebola a été admis dans un hôpital de la capital américaine, celui de l’université Howard. Selon Kerry-Ann Hamilton, porte-parole de l'hôpital, le patient, qui s’est récemment rendu au Nigéria, est dans un état stable et a été isolé.

Entre-temps, le directeur des services de santé du comté de Dallas au Texas a dit que le premier cas d’Ebola diagnostiqué aux États-Unis est « sous contrôle », en dépit de la mise en quarantaine de quatre personnes, tandis qu’une centaine d’autres ont été placées sous surveillance. Que l’on sache, il n’existe « aucun foyer » du virus à Ebola, a dit Zachary Thompson à la chaine de télévision CNN.

Selon les média américains, le Liberia prévoit de poursuivre en justice le premier malade du virus à Ebola hospitalisé à Dallas. Thomas E. Duncan aurait menti sur un formulaire qu’il a rempli à l’aéroport le 19 septembre avant son départ pour les Etats-Unis.

Dans ce formulaire dont l’Associated Press (AP) a obtenu une copie, M. Duncan a démenti avoir été en contact avec un malade de l’Ebola, ce qui était faux.

Par ailleurs, un cameraman américain travaillant au Libéria pour NBC News a contracté le virus à Ebola. Il sera rapatrié, et toute l’équipe sera placée en quarantaine pendant trois semaines, a fait savoir la chaine de télévision.

XS
SM
MD
LG