Liens d'accessibilité

Un kamikaze fait plusieurs morts et blessés à Kidal


Les casques bleus sont particulièrement visés par les attentats au Mali

Les casques bleus sont particulièrement visés par les attentats au Mali

Selon un porte-parole de la mission des Nations Unies (ONU) au Mali, un attentat kamikaze a fait plusieurs morts et blessés parmi les soldats de maintien de la paix samedi à Kidal, dans le nord du pays. Il n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

Des soldats de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) se trouvaient près de l’entrée d’une banque, lorsque la voiture piégée a explosé devant le bâtiment. Comme celui-ci s’est effondré, on ignore pour l’instant le bilan précis de l’explosion, mais on parle d’au moins 2 morts et de blessés graves. Il s’agirait de soldats sénégalais qui gardaient la banque.

Dans un communiqué, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné dans les termes les plus fermes cette attaque. Tout en présentant leurs condoléances aux victimes et à leurs familles, les membres du conseil ont réitéré leur soutien à la MINUSMA, et aux troupes françaises qui appuie son action.

Les auteurs de l'attentat en seront tenus responsables, ont-ils ajouté, appelant le gouvernement malien à mener son enquête dans les plus brefs délais.

L’attentat est intervenu à la veille du second tour des élections législatives, alors même que le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) a appelé au boycott du scrutin. Ce mouvement touarègue actif dans le nord du Mali vise l'autodétermination et l'indépendance du territoire de l’Azawad, une zone couvrant les régions de Tombouctou, Kidal et Gao

Plusieurs groupes de militants, y compris des Touaregs, ont profité de la confusion suscitée par un coup d'Etat militaire à Bamako, en mars 2012, pour prendre le contrôle du nord du Mali, où ils espéraient mettre en place un Etat islamiste.

Le gouvernement central a réaffirmé son contrôle dans le nord suite à l'opération militaire menée par la France en janvier. Depuis, le nord du Mali est le théâtre d’attentats sporadiques.
XS
SM
MD
LG