Liens d'accessibilité

Un juge valide une plainte pour discrimination envers une famille musulmane aux USA


Un juge américain a jugé recevable la plainte pour discrimination raciale d'une famille musulmane dont les comptes avaient été fermés sans raison valable en 2014 par la banque JPMorgan Chase.

Cette action judiciaire, intentée en février par le couple Najah et Kathy Manni et leurs deux enfants, accuse également l'établissement d'avoir qualifié M. Manni de "risque réputationnel", selon des documents consultés jeudi par l'AFP.

Le juge Sean Cox d'un tribunal de Detroit (Michigan, nord) estime que la discrimination serait une explication "plausible" derrière la fermeture de plus de 30 comptes bancaires pourtant bien approvisionnés des Manni.

Il a ainsi rejeté une motion de JPMorgan Chase dont la ligne de défense a toujours été de dire que sa politique lui donne le droit de clôturer tout compte de dépôt quand elle le souhaite, avec ou sans raison. La banque rejette en outre toute accusation de discrimination.

"Le tribunal estime que Najah Manni a de quoi pour prétendre à la malveillance", a conclu le magistrat dans sa décision rendue mercredi mais mise en ligne ce jeudi.

Les Manni disposaient notamment auprès de JPMorgan Chase d'un compte pour leur société JM Adjustment Services (JMA), approvisionné à hauteur de 5 millions de dollars, selon leur plainte.

Cette société fournissait aussi des services à JPMorgan, qui y a mis fin en 2015.

Depuis quelques temps aux Etats-Unis, des groupes représentant des Américains d'origine arabe ont fait état de clôtures de comptes bancaires fermés sans explication.

En 2013, la ligue de défense des droits des Arabes-Américains a déposé un recours collectif, dont une première décision est attendue au courant de l'été.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG