Liens d'accessibilité

Un journaliste somalien remis en liberté


Des journalistes somaliens brandissant le portrait d'Abdiaziz Abdinuur

Des journalistes somaliens brandissant le portrait d'Abdiaziz Abdinuur

La Cour suprême de Somalie a remis en liberté un journaliste emprisonné depuis deux mois pour avoir recueilli le témoignage d’une femme qui affirmait avoir été violée par les forces de sécurité gouvernementales.

Abdiaziz Abdinuur et la femme en question avaient été condamnés à un an de prison pour avoir porté atteinte à l’honneur du pays et proféré de fausses accusations dans le but de gagner de l'argent.

Mais le 3 mars sa peine a été réduite de moitié, tandis que la femme a été libérée. Le juge de la Cour suprême somalienne, Aidid Abdulahi Ilkahanaf, a précisé ce weekend que les charges contre le journaliste avaient été levées.

M. Abdinuur, qui est âgé de 25 ans, a indiqué à la Voix de l’Amérique (VOA) ce dimanche qu'il est heureux d'avoir recouvré sa liberté. Il a ajouté que cette affaire ne pourra pas le dissuader de continuer son travail.

La jeune femme de 27 ans avait affirmé avoir été violée par des soldats alors qu’elle vivait dans un camp pour déplacés dans la capitale, Mogadiscio. M. Abdinuur travaille pour plusieurs radios somaliennes. Son arrestation avait suscité une vive émotion non seulement dans les milieux de la presse, mais parmi les organisations de défense des droits humains, ainsi qu’aux Nations unies (ONU) où le Secrétaire général Ban Ki-moon avait déploré l’incarcération du journaliste.
XS
SM
MD
LG