Liens d'accessibilité

Un journaliste ivoirien incarcéré pour outrage au chef de l’Etat


IAlassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire

IAlassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire

Joseph Titi Gnanhoua, directeur de publication du quotidien ivoirien "Aujourd'hui", journal proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, répondait mercredi à sa deuxième convocation à la gendarmerie.

Il a été arrêté et transféré à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) pour "outrage au chef de l'Etat", a expliqué à l'AFP Stéphane Gas, un journaliste du quotidien.

Réagissant à l’arrestation, Guillaume Gbato, secrétaire général du Syndicat national des professionnels de la presse de Côte d'Ivoire (SYNAPP-CI), l’a qualifiée d’"une atteinte grave à la liberté de la presse" et de "détention abusive".

"Nous exigeons sa libération immédiate et sans condition", a affirmé M. Gbato rappelant que les "délits de presse sont dépénalisés depuis 2004 en Côte d'Ivoire".

Le "pouvoir veut instaurer dans les médias proches de l'opposition une atmosphère de terreur et d'intimidation, à quelques mois des élections", a accusé le SYNAPP-CI.

Le journaliste doit être présenté "vendredi prochain à un juge", selon la même source. Il devra s'expliquer sur un article mettant en cause M. Ouattara qui faisait la "Une" du quotidien le 21 juillet.

XS
SM
MD
LG