Liens d'accessibilité

Un journaliste du Washington Post, inculpé pour espionnage en Iran


Jason Rezaian

Jason Rezaian

Jason Rezaian, qui est le chef du bureau du Washington Post à Téhéran depuis 2012, est emprisonné en Iran depuis l'été dernier.

WASHINGTON, 20 avril (Reuters) - L'Iran a inculpé le journaliste du Washington Post Jason Rezaian, qui possède la double nationalité américaine et iranienne, de quatre crimes dont celui d'espionnage, rapporte lundi le quotidien américain dans un article détaillant pour la première fois les accusations de Téhéran à son encontre.

Jason Rezaian, qui est le chef du bureau du Washington Post à Téhéran depuis 2012, est emprisonné depuis l'été dernier. Parmi les charges retenues à son encontre, précise le Post, figurent "la collaboration avec des gouvernements hostiles" et "la propagande contre l'ordre établi", selon un communiqué diffusé par son avocat, Leilah Ahsan.

Le quotidien américain dit avoir obtenu ce communiqué auprès des proches du journaliste. Selon Leilah Ahsan, l'acte d'inculpation accuse Jason Rezaian d'avoir recueilli des informations "sur la politique intérieure et extérieure" de l'Iran et de les avoir transmises à des "individus aux intentions hostiles". Le président américain Barack Obama a demandé il y a un mois à Téhéran de libérer Jason Rezaian en qualifiant de "vagues" les charges retenues à son encontre.

XS
SM
MD
LG