Liens d'accessibilité

Un journaliste américain libéré par des militants islamistes


le journaliste Peter Theo Curtis (al-Jazeera)

le journaliste Peter Theo Curtis (al-Jazeera)

Des rebelles islamistes ont libéré, dimanche, un journaliste américain enlevé en 2012 en Syrie. Les ravisseurs de Peter Theo Curtis l’ont remis à un représentant de l’ONU sur le plateau du Golan. Les détails des circonstances de sa libération restent flous. Dans une vidéo publiée durant sa détention, Curtis disait qu’il était un journaliste de Boston, et qu’il était bien traité. Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), if faisait partie d’une vingtaine de journalistes portés disparus en Syrie.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est félicité de la libération de Curtis, disant que les Etats-Unis utilisent leurs tous leurs contacts diplomatiques, militaires et dans le domaine du renseignement pour obtenir la libération des autres Américains otages en Syrie. M. Kerry s’est dit soulagé que Peter Theo Curtis puisse retourner au pays après avoir été détenu par le groupe Jabhat Al-Nosra.

De leur côté, les autorités britanniques disent qu’elles sont en passe d’identifier l’homme présumé britannique qui a décapité le journaliste américain James Foley. Des technologies sophistiquées sont mises à contribution à cette fin, a expliqué à CNN l’ambassadeur britannique aux Etats-Unis, Peter Westmacott.

Le journal Sunday Times rapportent que les services de renseignement britanniques ont identifié le tuer, mais les sources contactés refusent de divulguer son nom. Dans un anglais à l’accent britannique, le djihadiste en question a menacé de tuer un autre journaliste américain, Steven Sotloff, si les Etats-Unis n’arrêtent pas leurs frappes aériennes en Irak. Toutefois, l’aviation américaine a poursuivi ses raids contre les militants islamistes en Irak.

Selon l’ambassadeur Westmacott, jusqu’à 500 ressortissants britanniques sont partis combattre dans les rangs des islamistes en Syrie et en Irak.

Agé de 40 ans, James Foley couvrait le conflit syrien quand il a été capturé à la fin de 2012. Une messe a été célébrée dimanche en sa mémoire dans une église catholique de sa ville natale de Rochester, dans l’Etat du New Hampshire.

XS
SM
MD
LG