Liens d'accessibilité

Un islamiste tunisien tué probablement par un raid américain en Libye


La banlieue de Benghazi, en Libye (Reuters, archives)

La banlieue de Benghazi, en Libye (Reuters, archives)

Saifallah Benhassine, alias Abou Iyad, chef du groupe Ansar al Charia, avait été placé en septembre dernier sur la liste des terroristes de l'Onu.

WASHINGTON, 3 juillet (Reuters) - Un responsable islamiste tunisien a probablement été tué le mois dernier par un raid aérien américain dans l'est de la Libye, a-t-on appris vendredi de source américaine autorisée.

Saifallah Benhassine, alias Abou Iyad, chef du groupe Ansar al Charia, avait été placé en septembre dernier sur la liste des terroristes de l'Onu. Un responsable américain qui a requis l'anonymat a déclaré à Reuters qu'il avait probablement péri lors de l'attaque aérienne menée par l'US Air Force le 13 juin à Adjdabya, près de Benghazi.

Le Pentagone s'est refusé à tout commentaire et les autorités tunisiennes n'ont pas répondu à une demande de confirmation. La mort de Saifallah Benhassine avait été rapportée dans un premier temps cette semaine par une radio tunisienne.

Son mouvement Ansar al Charia est tenu pour responsable de l'attaque menée contre l'ambassade des Etats-Unis à Tunis en 2012. Ancien de la guerre d'Afghanistan au début des années 2000, Benhassine était entré dans la clandestinité lorsque son groupe avait été interdit en Tunisie il y a deux ans.

Depuis, plusieurs médias avaient fait état de sa présence en Libye. Le raid du 13 juin visait le dirigeant islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar, qui participait ce jour-là à une réunion avec d'autres djihadistes. La mort de Belmokhtar dans cette attaque a été annoncée par le gouvernement libyen mais n'a pas pu être confirmée. Plusieurs groupes islamistes, dont Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont affirmé qu'il était toujours en vie.

XS
SM
MD
LG