Liens d'accessibilité

Un vieillard frappé par un policier pakistanais lui reprochant de ne pas jeuner


Un policier monte la garde pendant l'Eid al-Fitr marquant la fin du Ramadan pour les musulmans, à Karachi, au Pakistan, le 29 juillet 2014.

Un policier monte la garde pendant l'Eid al-Fitr marquant la fin du Ramadan pour les musulmans, à Karachi, au Pakistan, le 29 juillet 2014.

Le policier a été arrêté pour avoir battu un vieillard hindou parce qu'il ne jeûnait pas pendant le Ramadan; un incident qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Les photos du vieil homme ensanglanté prises peu après l'attaque, qui a eu lieu samedi dans la province de Sind, ont été largement partagées sur les réseaux sociaux pendant le weekend.

Utilisant le hashtag #JusticeforGokalDas (du nom de la victime), les internautes choqués ont appelé à l'arrestation du policier soupçonné de l'attaque.

"La religion ne signifie pas forcer les gens à jeûner et terroriser les personnes faibles. Honte à ceux qui ont fait ça", a tweeté un internaute pakistanais.

Bilawal Bhutto, le fils de Benazir Bhutto, assassinée en 2007, a annoncé plus tard sur Twitter que le policier avait été placé en détention.

La police locale a confirmé l'arrestation et indiqué à l'AFP qu'une enquête était en cours.

"Des mesures sévères seront prises contre le policier et un officier supérieur de la police ira voir la victime pour s'excuser et donner une meilleure image de la police au public", selon un communiqué.

Boire ou manger en journée pendant le Ramadan est un délit pour les musulmans au Pakistan. Ils risquent des amendes et jusqu'à trois mois de prison. Ces restrictions ne s'appliquent pas aux autres religions.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG